De la visibilité pour les «Young Carers»

Les enfants, adolescent-es et jeunes adultes qui aident (contribuent à aider) des proches ressentent une charge supplémentaire à côté de leur scolarité ou de leur apprentissage et ne savent souvent pas vers qui se tourner pour demander conseil. Le projet national «Young Carers» axé sur la pratique permet à la Careum haute école de santé de donner de la visibilité à la thématique et à des offres de soutien en Suisse et de mettre en réseau les personnes concernées dans des groupes de rencontre.

Prendre en charge des grands-parents, des parents ou des frères et sœurs peut devenir très lourd pour les jeunes personnes: les conséquences sur la santé, sociales et économiques peuvent avoir d’importantes répercussions sur leur futur parcours professionnel et personnel. Cela ressort d’une étude de l’Office fédéral de la santé publique OFSP sur les besoins des proches aidants.

C’est là que l’équipe Young Carers de la Careum haute école de santé (CHS) intervient: en collaboration avec de jeunes personnes et des spécialistes, elle élabore une offre complète et encore à développer pour les «Young Carers entre école et profession». Celle-ci inclut:

  • «Une carte numérique du réseau»: une carte nationale informatisée pour les Young Carers et les spécialistes sur laquelle figurent toutes les offres à l’intention des Young Carers.
  • «Des rencontres»: une offre à bas seuil de rencontres encadrées par des professionnel-les pour les Young Carers, mise en place et accompagnée par l’équipe de recherche de la CHS. 
  • Une étude simultanée cherchant à s’adresser plus directement à des Young Carers masculins et à les soutenir.

«Le facteur clé de succès est que les jeunes personnes concernées contribuent à l’élaboration de l’offre» explique Agnes Leu, prorectrice recherche et membre de la direction de la Careum haute école de santé. «Selon nos propres recherches, nous savons que les Young Carers souhaitent échanger avec d’autres personnes. Ils ne sont pas sûrs d’avoir le droit de pratiquer des loisirs ou de donner leur avis, par exemple. Et ils ont besoin de conseils et de contacts en cas d’urgence.»

Du réseau au mouvement

Pour Agnes Leu, la carte numérique du réseau des offres de soutien et les «Rencontres Young Carers» doivent être mises en œuvre au niveau national jusqu’à la fin 2024. Elle imagine que les jeunes s’organiseront de manière indépendante en groupes de rencontre et uniront leurs forces pour défendre leurs préoccupations – dans l’arène politique également.

Le projet «Offres de soutien pour les Young Carers» est financé par le Pour-cent culturel Migros, la Fondation Beisheim, Promotion Santé Suisse, la Fondation Ernst Göhner et la Confédération dans le cadre de la Loi sur l’encouragement de l’enfance et de la jeunesse (LEEJ).

Vous trouverez de plus amples informations ici.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.