Villages urbains avec espaces de vie, de travail et d’habitat partagés

Veuillez décrire brièvement la situation initiale et les objectifs de votre communauté de soutien.

Nous sommes une «initiative de la base» visant à créer des espaces de vie porteurs d’avenir et durables dans un contexte urbain. Notre communauté réunissant les membres de la coopérative et huit pionniers et pionnières du village, chacun s’engageant bénévolement à hauteur de 10%, ne cesse de croître. Nous nous considérons comme des concepteurs et conceptrices de la durabilité urbaine et du changement sociétal menant à un mode de vie responsable, déterminé conjointement.

Qu’est-ce que vous avez le plus apprécié lors de la mise en place ou du développement de votre communauté de soutien?

L’idée des villages urbains provient, entre autres, de l’Effinger – un bar à café et espace de coworking à Berne. Dans un cadre professionnel quotidien, nous nous y sommes exercés à la création d’une communauté basée sur des valeurs, auto-organisée et bienveillante. Trois ans après cette première expérience de vivre ce «NOUS» avec davantage de personnes et de l’étendre à l’habitat, au travail, à l’apprentissage et à la vie quotidienne, le projet devient concret. Les trois premières années ont nécessité beaucoup de persévérance de la part d’un noyau restreint pour maintenir la vision et parler de quelque chose qui n’existait pas encore. C’est ainsi que notre communauté a vu le jour. Les premiers projets concrets et les mentions positives dans les médias ont entraîné un intérêt accru et ont fait croître la communauté.

Quel impact la communauté de soutien a-t-elle eu sur la vie communautaire?

Nous souhaitons valoriser les compétences des gens. Ils doivent pouvoir concevoir et animer leurs espaces de vie communautaires, créer un nouvel engagement réciproque et développer des projets d’habitat, de travail et de vie ouverts comportant de 40 à 80 logements, des espaces et des ressources partagés ainsi que des espaces publics.

En tant que pionniers du village, nous nous exerçons cette année à montrer l’exemple de notre communauté et de notre solidarité et à préparer d’éventuels sites pour des projets de villages urbains. Nous cultivons à petite échelle ce qui portera ses fruits dans les projets. La mini-communauté des pionniers du village est constituée de personnes très différentes, entre lesquelles de véritables amitiés se sont nouées. Nous sommes une base solide pour les projets futurs.

Qui a bénéficié de votre communauté de soutien?

Nous en sommes au point où nous pouvons commencer à bâtir une communauté pour deux éventuels projets. L’un d’eux est la construction d’un village urbain comprenant environ 80 appartements et une zone commerciale à Gümligen (Berne). L’autre projet est la transformation, à l’initiative des utilisateurs, d’un bâtiment de 18 000 m2 en une collectivité vivante, à usage mixte pour le travail, l’habitat et la vie dans la région de Berne. Pour les personnes intéressées, ces projets constituent un cadre et une possibilité de développer ensemble leur futur lieu de vie, puis de le faire vivre.

Grâce à notre nouvelle page d’accueil, au pool de connaissances, à une fête du village physique et virtuelle, à notre bulletin d’information ainsi qu’à d’autres conférences et évènements, nous touchons de plus en plus de personnes très diverses. Elles partagent le souhait que leur forme d’habitat corresponde à leurs valeurs et aspirent à plus de collectivité et d’autosuffisance.

En automne 2020, nous avons organisé des ateliers avec les 50 premiers utilisateurs et utilisatrices potentiels afin de développer la transformation du bâtiment susmentionné et créer un esprit de communauté.

Quels conseils donneriez-vous à des personnes planifiant une communauté de soutien?

À notre avis, l’art de la création d’une communauté consiste à accompagner des personnes à trouver leur place et leur tâche dans une communauté rassembleuse, librement choisie, et qui leur permet de déployer leur potentiel. Lorsqu’on leur donne les moyens d’aider une autre personne lors du même processus, elles créent ensemble quelque chose que chacune d’entre elles n’aurait pas pu réaliser seule. Ce processus de transformation génère un important travail, mais il est aussi très gratifiant. Le sens doit donc être le point de départ et en même temps le résultat.

Bâtir consciemment une communauté n’est pas une tâche solitaire, il s’agit de créer un espace où des personnes prennent des responsabilités, s’auto-organisent et donnent du sens à leur activité. L’erreur fondamentale est souvent que nous sommes trop occupés pour accompagner les autres dans ce processus.

Quelles sont les prochaines étapes?
  • Nous poursuivrons le développement de la communauté afin d’élargir sa base (nombre d’abonnés à la newsletter, de membres de la coopérative, etc.) et de communiquer encore mieux avec eux.
  • Avant la fin de l’année, nous organiserons un «Urban Future Lab» sur le thème des «communautés d’approvisionnement local» afin réfléchir, avec des chercheurs, des entreprises et des utilisateurs et utilisatrices, à comment envisager ensemble l’approvisionnement alimentaire.
  • En outre, nous souhaitons développer la plate-forme participative sur laquelle les personnes intéressées peuvent saisir leurs idées, leurs questions, etc. concernant nos projets concrets et créer quelque chose de nouveau ensemble.
  • Nous sommes en négociation pour la location globale du bâtiment de 18 000 m2 et accompagnons la création du groupe de pilotage pour ce village urbain
  • Nous organisons des ateliers sur la participation à la construction d’un village urbain avec les personnes intéressées et relayons les suggestions dans le processus architectural.
  • Nous souhaitons faire entrer d’autres personnes intéressées dans le cercle des pionniers du village et les aider à exprimer leur potentiel.
  • Nous approfondissons les premières idées sur la manière dont les villages urbains peuvent vivre encore plus intensément un contrat social, par ex. pour créer une possibilité de logement temporaire à l’intention de familles et de couples en séparation.
  • Nous cherchons des partenaires pour un modèle permettant d’intégrer un «EMS à domicile» dans les villages urbains.
  • Nous vivons et testons ce que nous imaginons pour les villages urbains.

Informations

Périmètre d’activité

Berne et environs

Région

Espace Mittelland

Thèmes

Aide au quotidien, Cohabitation et voisinage

Organisation / Organe responsable

Coopérative villages urbains

matthias@urbanedoerfer.ch

https://www.urbanedoerfer.ch

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.