Coordination centrale au lieu d’esprit de clocher

Matthias Radtke, ancien directeur du centre pour personnes âgées Zur Rose Reichenburg et membre du Réseau Caring Communities, a toujours été enthousiasmé par des modèles comme le Buurtzoorg néerlandais. Il en a donc initié un pour la commune de Reichenburg SZ («Richäburg füränand»).

Un bureau central de contact et de coordination relie les offres («Les prestataires doivent surmonter leur esprit de clocher») et propose des solutions de prise en charge sur mesure. Si une personne a besoin de soutien ou d’assistance, sa famille et son entourage sont d’abord activés, les aides professionnelles venant après. C’est pratique, comme à l’époque en RDA, où Matthias Radtke a grandi. Il révèle au magazine Curaviva: «Ma grand-mère vivait il y a 30 ans déjà dans un complexe résidentiel pour personnes âgées, qui comprenait une maison de retraite avec des soins à domicile et un hôpital, des médecins de famille et des commerces à proximité immédiate, autrement dit, une sorte de centre de soins intégrés.»

Comment les communes et les villes suisses peuvent-elles préparer l’avenir et assurer une prise en charge intégrée? Lire l’ article de Matthias Radtke dans le magazine Curaviva (à partir de la page 19).

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.